La question de la souveraineté nationale des données est née avec l’explosion du volume des données et de la prolifération des data center censés les mettre à l’abri…

Une étude réalisée par Hewlett-Packard en avril 2020 souligne en outre que la souveraineté numérique est un des enjeux majeurs pour 65% des cadres français et allemands. 

Données et souveraineté : un enjeu international

La souveraineté des données pour une organisation consiste à protéger et maîtriser la gestion de leurs données. Une organisation ne peut prétendre à la souveraineté de ses données que si d’autres organisations (ou états) n’y ont pas accès. Si vos données sont stockées en Europe, elles sont en principe régies et protégées par le Règlement Général de la Protection des Données (RGPD).

Si elles sont transférées sur des data center étatsuniens, la situation peut être plus critique car rien ne garantit que les autorités du pays ne mettent la main sur ces données. Le pays dispose en effet de clauses de sécurité diverses qui permettent de passer outre leur caractère confidentiel. D’où une succession de polémiques et de tractations entre Europe et USA à ce sujet.

La souveraineté du quotidien : soyez maître de vos données !

Voilà pour le côté « macro » de la souveraineté des données.

Mais être souverain sur ces données, c’est aussi s’affranchir des limites (parfois techniques) qui empêchent leur exploitation optimale au sein des entreprises.

En effet, les données des entreprises sont souvent hébergées par des logiciels qui ne laissent pas la possibilité de les extraire facilement. Il est donc plus complexe de les consolider ou les croiser entre elles, par exemple.

Certaines solutions logicielles (de type ERP ou CRM), sont à même de collecter, visualiser, voire analyser vos données. Mais si vous souhaitez les extraire pour les traiter à part, les déverser dans un entrepôt de données pour les croiser avec d’autres informations, la manipulation peut être complexe…

Or ces données vous appartiennent, elles font partie de votre patrimoine. Quels que soient les logiciels que vous utilisez, vous devez pouvoir accéder à l’ensemble d’entre elles.

Comment ?

Par la mise en place d’une plateforme qui viendra collecter vos données quelles que soient vos sources (CRM, ERP, catalogues fournisseurs, concessions, site Internet, Open Data, etc.) et les mettre à votre disposition.

Cette mise en place garantit le décloisonnement des données, leur accessibilité à l’ensemble des collaborateurs, et leur mise en perspective stratégique et opérationnelle.

Chez Effidic, c’est l’un de nos crédos : rendre les entreprises totalement souveraines et autonomes en matière de données. Et pour ce faire, rien de tel que de faire confiance à un expert….